Examen complémentaire passerelle

Sur cette page, je vais répondre à différentes questions concernant l’examen complémentaire passerelle. Pour plus d’informations, voici le site officiel de la SEFRI.

Que vaut le certificat d’examen complémentaire ?

Il permet d’entrer dans toutes les hautes écoles universitaires de Suisse. Cependant, sa validité n’est pas assurée à l’étranger, contrairement à l’examen de maturité fédérale, cela dépendra donc du bon vouloir de l’université.

Qui peut le passer ?

Toute personne possédant une maturité professionnelle ou spécialisée, et je pense qu’il faut avoir 18 ans au moment du deuxième partiel comme pour l’examen de maturité mais je ne l’ai vu écrit nulle part.

Est-ce que j’ai le droit à un soutien ou à un suivi ?

La SEFRI se contente d’organiser les examens. Si vous ne désirez pas vous inscrire dans une école privée, et si vous ne voulez pas avoir de cours par correspondance, vous pouvez vous former en autodidacte.

Voici un document PDF qui liste les écoles existantes en Suisse en 2017. Certaines organisent leurs propres examens (mais avec les mêmes sujets et critères que l’examen officiel), d’autres non. Le cursus dure un an.

Si je me prépare en autodidacte, comment est-ce que je sais ce que je dois apprendre ?

Vous pouvez trouver sur le site de la SEFRI plusieurs documents qui vous seront essentiels, comme le programme, et la liste des œuvres littéraires à choix pour les deuxième et troisième langues. Vous pouvez également faire une demande pour avoir accès aux anciens examens, mais malheureusement sans corrigé.

Où est-ce que je peux apprendre ?

Si vous êtes débrouillard, cela ne devrait pas poser de problèmes. Vous pouvez tout d’abord vous fiez à la bibliographie conseillée par la SEFRI pour l’examen de maturité fédérale. Ces manuels coûtent souvent chers, mais vous pouvez en trouver, ainsi que d’autres manuels, dans les bibliothèques cantonales universitaires. Vous pouvez normalement vous inscrire gratuitement à ces bibliothèques, et je vous assure qu’elles vont devenir vos meilleurs amies. Vous trouverez également énormément de savoir sur internet. Certes, cela demande un peu de technique pour tomber sur ce qu’on cherche, cependant avec l’habitude cela devient aisé.

Je vous conseille d’utiliser en priorité des manuels, car ils sont plus complets, plus proches souvent du programme et surtout car ils sont en général plus intéressants que ce que vous trouverez sur internet. Mais les deux méthodes fonctionnent. Je vais essayer sur ce site de vous donner un maximum de sources et de liens spécifiques aux éléments du programme pour que vous puissiez vous préparer, mais ce sera surtout par rapport au programme de l’examen de maturité, qui est plus étoffé.

Sur internet, privilégiez les encyclopédies, comme Larousse et Wikipédia. Universalis est très pratique, mais elle coûte dans les 80 euros pour un accès d’un an. Cependant, les collégiens de Fribourg y ont un accès gratuit. Si vous connaissez quelqu’un qui a un identifiant, vous pouvez toujours essayer de le lui demander.

Et finalement, il y a ce site, où je résume la matière (mais je ne suis qu’un étudiant).

Quelles sont les branches contrôlées à l’examen ?

L’examen est divisé en deux partiels, ces deux parties pouvant être séparées de maximum un an. Il est cependant possible de passer les deux partiels en une fois.

Si vous faites l’examen dans une école, les deux partiels sont en une fois.

Dans le premier partiel sont contrôlés le domaine des sciences humaines (histoire et géographie) et le domaine des sciences expérimentales (biologie, chimie, physique). Ce sont des épreuves écrites.

Dans le deuxième partiel, il y a la langue principale (français, italien, allemand), une deuxième langue nationale au choix, et les mathématiques. Il y a pour chacun un examen oral et un examen écrit.

Pour le français, les œuvres à étudier sont imposées, contrairement à l’examen de maturité.

Et pour le travail de maturité/TM ?

Il n’y en a pas.

Peut-on avoir une mention bilingue ?

Non.

Quelles sont les conditions de réussite ?

À chaque examen est attribuée une note allant de 1 à 6, 6 étant la meilleur note. L’examen est considéré comme réussi à partir de 4 (je précise si jamais il n’y a pas que des Suisses qui regardent ce site).

Tous les examens ont le même poids. Lorsqu’il y a une note écrite et une note orale, on fait la moyenne des deux pour avoir la note finale.

Pour savoir si c’est réussi ou non, on fait la somme des notes et il faut avoir au moins 20, il ne faut pas plus de 2 notes en dessous de 4 et aucune note en dessous de 2.

Vous pouvez refaire une fois l’examen si vous avez raté la première fois, et vous devrez refaire toutes les branches où vous avez eu moins que 5.

La filière que je vise exige des connaissances en latin, que dois-je faire ?

Vous devez alors passer l’examen complémentaire Latinum Helveticum en plus.

Vous trouverez plus d’infos ici.

Il faut avoir une note de 4 au moins à l’examen pour que ce soit réussi, mais vous pouvez le refaire une fois si c’est raté.

Quel est le coût ?

pour l’examen complémentaire ouvert aux titulaires d’un certificat de maturité professionnelle et aux titulaires d’un certificat de maturité spécialisée reconnu au niveau suisse
1. examen complet
500.-
2. examen partiel
300.-
e.
pour l’examen complémentaire Latinum Helveticum
70.-

Puisque l’inscription coûte 200 frs à chaque partiel, le faire en deux examens partiels revient à 1000 frs, et le faire en une fois revient à 700 frs.

Où et quand se passe l’examen ?

Il y a une session en été et une session en hiver, chaque année. La session d’été se passe vers la fin août et la session d’hiver vers la fin janvier. Le délai d’inscription est jusqu’à la fin avril pour la session d’été et jusqu’à la fin octobre pour la session d’été. Les dates et les heures de passage précis ne sont donnés que 5 à 10 jours avant la période d’examen (merci beaucoup la SEFRI).

L’examen se passe à l’EPFL pour l’examen d’été, et à l’UNIFR pour l’examen d’hiver.

Normalement, les écoles universitaires vous acceptent pour l’année qui suit si vous avez l’examen de la maturité en août, à condition que vous le réussissiez bien sûr. Le mieux est de se renseigner au secrétariat de l’école.

Pour avoir plus d’infos et les dates précises pour l’été 2018, voici un magnifique document PDF.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close