Travail de maturité

Le travail de maturité, aussi appelé TM, est un travail de 3800 à 4200 mots (mais ils ne sont pas au mot près, ce n’est pas grave si c’est légèrement plus ou moins), répondant à une problématique ou à une question que vous avez choisie, et qui s’inscrit dans une des branches de l’examen. C’est un travail académique, les sources doivent donc être bien indiquées et la structure doit être bonne : introduction, développement, conclusion. Il doit être accompagné d’un résumé de 350 à 450 mots.

Les règles qui régissent le travail de maturité au niveau de la mise en forme sont indiquées dans ce document. La SBFI, comme d’habitude, est avare d’indications, je vous invite donc à consulter un des nombreux guides que l’on peut retrouver sur internet, afin de savoir plus précisément ce qui est attendu de vous et comment mettre en page votre travail. Il sera nécessaire d’en imprimer deux exemplaires et de les relier pour les envoyer par la poste avec l’inscription pour le partiel ainsi que d’autres documents.

Il n’est pas possible de faire un travail créatif malheureusement.

Vous devez vous trouver une personne accompagnante pour votre TM, elle donnera une évaluation qui servira d’indication pour les experts. Il peut également (et c’est même mieux) vous accompagner et vous aider durant l’élaboration du travail. Cette personne peut être n’importe ayant des connaissances dans le domaine, notamment un étudiant à l’université. Vous pouvez même demander à quelqu’un de votre famille.

L’envoi du TM doit se faire à l’inscription pour le deuxième partiel, il doit donc être fini à ce moment-là.

 

C’est un travail de longue haleine, c’est donc un exercice réellement nouveau pour la plupart des étudiants. À cause de nombreux problèmes imprévisibles, et de baisses de motivation inévitables à certains moments, le TM va vous prendre beaucoup plus de temps que ce que vous allez prévoir au début. Méfiez-vous de votre estimation.

 

Si j’ai mis cette image flou en début d’article, c’est parce que Richard Feynman est pour moi ce qui se rapproche le plus de la curiosité, et que c’est ce que je voulais vous faire comprendre : soyez curieux, choisissez un sujet qui vous intéresse réellement. Vous êtes libre d’étudier ce que vous voulez (sous certaines limites évidemment).

Sources et ressources

Pour ce qui est des sources, il est déconseillé d’utiliser des sites, et il faut le faire en cas de nécessité, ou si c’est pertinent dans votre TM. Vous pouvez utiliser des documents, des articles académiques, des livres, des magazines spécialisés… et également faire des expériences, des interviews, etc., vous-même. Pour ce qui est de la recherche d’articles académiques, voici une vidéo de Macroscopie sur le sujet :

La plupart des documents que vous trouverez de cette manière ne seront pas disponibles en entier. Vous pouvez faire une demande pour les avoir gratuitement, les payer (si vous pesez dans le game capitaliste, mais bon à 30 frs l’article…) ou utiliser ce site illégal qui permet d’avoir quand même accès au document en entier : Sci-hub.tw. Si le lien ne marche pas, le mieux est de se renseigner sur leur compte twitter pour savoir comment y accéder actuellement : twitter.com/Sci_Hub. Je rappelle qu’en Suisse, il n’est pas illégal de télécharger des fichiers protégés par un copyright pour son usage personnel, seulement de le mettre à la disposition d’autres personnes, vous ne risquez donc rien.

Si vous avez des doutes sur quelque chose concernant votre TM (si vous n’êtes pas sûr que votre problématique soit conforme, ou de la manière dont vous citer d’autres travaux…) vous pouvez contacter le Conseiller scientifique de l’examen alexandre.monnerat@sbfi.admin.ch.

En ce qui concerne à quoi ça ressemble, au final, un TM, vous pouvez taper « exemple TM » sur votre moteur de recherche préféré et vous en trouverez facilement.

Évaluation et examen oral

Votre travail sera évalué selon les critères suivant :
Partie A : Mémoire, fond (pondération: 12/30)
– Exposé de la problématique et méthodologie
– Organisation de la recherche et appropriation du sujet
– Exploitation du savoir et des sources
– Qualités formelles et argumentatives de la recherche
– Originalité
Partie B : Mémoire, forme (pondération: 8/30)
– Présentation
– Langue
– Citations, sources, tables
Partie C : Présentation et discussion (pondération: 10/30)
– Structure de l’exposé
– Maîtrise du sujet
– Réflexion critique sur le processus et le résultat du travail
– Langue, interaction, recours aux moyens auxiliaires

La partie C correspond à la présentation orale du TM, qui a lieu durant le deuxième partiel (ouais, quatre mois après l’avoir fini…)

 

Durant l’oral, vous aurez 7-8 minutes pour présenter votre travail. Vous devrez tout d’abord indiquer votre démarche, c’est à dire ce qui vous intéressait dans le sujet et comment vous avez fait ce travail de maturité, comme la méthode ou les problèmes rencontrés. Ensuite, vous expliquerez le contenu de votre TM, ainsi que les résultats.

Ensuite, il y aura 7-8 minutes de questions de l’examinateur.

Documents utiles

Aide-mémoire plagiat

Grille d’évaluation du TM de l’examinateur

Grille d’évaluation du TM de l’accompagnant

Formulaire pour l’envoi du TM

Prescription pour la bibliographie et les citations

Vous n’avez que 4200 mots maximum, alors méfiez-vous, ils sont vite atteints : rien que cette page contient plus de 1200 mots. Prenez un sujet précis, pas trop large, et pas trop technique : il faut que votre TM soit compréhensible par la plupart des gens, alors évitez les sujets demandant trop d’explications de départ avant de pouvoir entrer dans le vif du sujet. Le résumé, la table des matières, la bibliographie et les éventuels annexes ne sont pas comptés dans les 4200 mots.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close